un mot, un jour : Agar

0

Agar

Les Japonais adorent les algues.
Et en faisant bouillir des algues rouges, ils obtiennent le résidu de la paroi cellulaire : du agar, ou agar-agar.

Ce terme, que l’on retrouve chez nous, est indonésien. Ce n’est donc pas le mot utilisé par les Japonais.
En France, on utilisera du agar en cuisine comme gélifiant, pour remplacer la gélatine d’origine animal.
L’agar est incolore, sans goût et acalorique.

Les Japonais l’utilisent pour faire des pâtisseries (yokan), ou pour le manger sous forme de nouilles (tokoroten)

Pour confectionner ces nouilles, ils utilisent ce pressoir en bois assez singulier (tentsuki) :

un mot, un jour : Soba

1

Soba

Basiquement, si les nouilles de ramen sont fabriquées à partir de farine de blé, si les udon sont faites de froment, les soba sont des nouilles préparées avec de la farine de sarrasin.
Les soba sont larges (2mm), de couleur taupe,  avec un goût de noisette.
La farine de sarrasin étant difficile à travailler, il n’est pas rare de la voir mélangée à de la farine de blé. A moins d’être un grand maître japonais …

Geisha

2

Fort de notre expérience pour la chasse aux chats à Vence, nous nous sommes confrontés à l’observation des geishas à Gion, deux soirées de suite.

Je ne suis pas encore assez spécialiste pour faire la différence entre une vrai geisha et une apprentie (une maiko). Mais Sarah et moi en avons vus pléthore.

Les geishas sont furtives comme des chats, fantomatiques, insaissables tels des papillons. Elles traversent la rues, rentrent par les portes anonymes des maisons de thé (ochaya) et disparaissent.

Une expérience unique qui a beaucoup plu à Sarah.

Lac Biwa

0

Dernier vrai jour au Japon. Journée paresseuse avec promenade lacustre à Otsu, au sud du lac Biwa.

Le soleil n’a pas dénié baigner les ondes de ses rayons. Mais la quiétude du lieu fut reposante.

un mot, un jour : Karesansui

2

Karesansui

Les karesansui, littéralement “sec-montagne-eau”, sont ce que nous appelons jardins zen.
Ces jardins secs sont des lieux de méditations dans la culture bouddhiste zen.

L’eau, absente de ces jardins, est symboliquement représentée par les gravillons, le sable. Les pierres représentent îles et montagnes.

Coin bouffe (2)

2

Restaurant Sushiro : un ecran tactile pour commander ce que l’on souhaite et les sushis arrivent directement par tapis roulant !

Dégustation de coquille st-jacques locale.

Soupe au curry

Soupe Udon avec tempuras (légumes frits)

Uji

1

A quelques lieues de Kyoto se situe le bourg de Uji.

Réputé pour le thé vert, Uji se révèle une merveille pour échapper aux cars de touristes.

On y trouve de paisibles temples, ainsi que des cormorans, utilisés pour la pêche.

En revenant sur Kyoto, nous avons fait une halte au Fushimi Inari-taisha, connus pour son “tunnel à torii”. Mais le site, à 400 mètres de la station de train, est inondé par la foule que non avions quitté la veille à la forêt de bambous.

Halloween

0

Ici, beaucoup de patisseries en édition limitée pour Halloween. Admirez ce gateau au potiron !

un mot, un jour : Obi

2

Obi

Le obi est la ceinture qui maintient le kimono fermé.
L’art du obi est l’un des meilleurs exemples du raffinement japonais.

Le obi mesure environ 4 mètres de long et 18cm de large. Suffisamment large pour serrer en-dessous de la poitrine.
Très élaboré et codifié, le nœud se situe à l’arrière.

Nanzen-ji

1

Nanzen-ji est un temple bouddhiste zen réputé pour ces jardins zen.

Loin de la cohue de notre précédente visite, ce complexe est magnifique et complètement hors du temps. Voici les fameux jardins, dits jardins du Hojo.

Ensuite, Sarah voulut retourner à Gion pour tenter d’apercevoir des geishas.

Nous en vîmes deux !, furtivement, telles des étoiles filantes. Apparitions magiques, surréalistes. Dommage que certains touristes les traquent avec leurs smartphones comme s’il s’agissait de bêtes de safari.

Go to Top