Archive for September, 2011

Retour à la capitale

1

Après un long périple qui nous a emmené vers l’Océan Indien à Manakara, puis dans la montagne à Ambalavao, la vallée du Tsaronoro, Ranohira et le parc de l’Isalo, et enfin les plages du Canal du Mozambique à Tuléar, Ifaty et Anakao, nous voici de retour à Tana.

Nous avons vu des caméléons, des makis, des lézards, des geckos, des lémuriens nocturnes et d’autres créatures bizarroïdes principalement à 6 pattes (et non on ne parle pas des habitants).

Des voyages en train, voiture, taxi-brousse, taxi-be (ou taxi bâché), bateau moteur, pirogue à voile sans oublie la désormais inoubliable charrette à zébu !

Par contre aucune connexion internet disponible au cours de notre parcours (en sachant qu’à Ifaty et Anakao, c’est même l’eau courante et l’électricité qui n’étaient pas disponibles).

Nous repartons dans quelques heures pour l’île de Sainte-Marie et l’Océan Indien, dernière étape du voyage, pour apercevoir si possible quelques baleines à bosses retardataires.

Fiananarantsoa

1

Première étape informatique de notre voyage. Plusieurs bonnes nouvelles : nous avons trouvé un guide/chauffeur (oui, nous avons opté pour la facilité) qui nous emmènera jusqu’à Tuléar. Nous sommes actuellement à Fianarantsoa, après un séjour à Antsirabé, Ambositra et Ranomafana. Dur dur de prononcer tout ça, surtout que localement on n’entend qu’une ou deux syllabes…
Nous avons vu des paysages magnifiques, emplis de rizières sur fond de terres rouges et peuplés de zébus et autres gallinacés. Nous avons découvert les moyens de transport les plus variés possibles, que ce soit pour les hommes ou les marchandises.
Hier nous avons visité le parc de Ranomafana (Nicolas insiste pour que je l’écrive en entier) et pu observer la faune locale. Suspens…






Oui, nous en avons vu plein, des roux, des noirs, avec ou sans bébé, mono ou polygames, sauteurs, dormeurs, pisseurs… C’était très chouette!!
Prochaine étape : descente en train jusqu’à Manakara (top facile comme nom de ville) et remontée en voiture jusqu’à Ambalavao. De la nous espérons pouvoir faire des rando dans le massif à coté, même si ce n’est pas simple à organiser. Nous irons au marché au zébus, le plus gros de l’ile, qui n’en veut?

Tananarivés!

1

Voila notre premier petit mot de malgachie du centre, dans laquelle nous sommes arrivés sans encombres. On profite de l’après midi pour organiser le reste du séjour pour un départ demain matin direction Antsirabé et la RN7.

Première info : ici on est millionnaires, en ne changeant qu’une partie de nos euros. Même le monopoly n’a pas autant de billets que nous en avons dans notre sac. Ça fait un drôle d’effet!

Go to Top