Archive for April, 2013

Cincinnati Downtown

2

Que se passe t-il si on monte tout la haut ? sur la Carew Tower, building de 174 mètres édifié en 1930.

et bah on voit ça :

et si on lève le yeux on voit, le kentucky, la rivière ou encore le stade de foot … bref on voit tout :

 

 

et si on redescend, la balade n’est pas mal non plus. Cincinnati a des rues plus resserrées que les columbus et toronto et les bâtiments y ont beaucoup plus de charme.

 

 

 

Un peu à l’écart, il y a le music hall du 19ème siecle, et son parc fraîchement réaménagé.

N’oublions pas le batiment présenté hier, avec de très jolies fontaines:

et finissons la promenade  par un pittoresque chateau du 20ème siècle, le chateau laroche de loveland, au bord du little miami.

la minute économique

1

Je n’ai pas eu l’occasion de m’arrêter devant son siège social pour prendre une photo, mais il fallait absolument que je parle de Procter& Gamble, qui est LA société phare de Cincinnati.

(photo d’illustration)

car cette société créée au 19ème siècle (et qui fabriquait alors savons et bougies) est une multi nationale qui regroupe une quantité impressionnante de produits :

monsieur propre,  ariel, pampers, always, head & shoulders, tampax, gillette …

Les gens du coin surnomme le siège social “Dolly Parton Towers”, en référence à la poitrine généreuse de la chanteurse.

soirée ciné

1

Ce soir je suis allé au cinéma avec Sarah, un peu anxieux à l’idée que je n’aurais pas le droit au sous-titres, même en demandant poliment.

C’est elle qui a choisi le film, The  Big Wedding, une histoire de mariage pleine de quiproquos et de prêtre qui tombe dans l’eau.

un peu comme un téléfilm de TF1 avec de grosses stars. Tout finit bien à la fin, pour tout le monde.

Parfois, je ne riais pas parce que je ne comprenais pas, sinon parce que ce n’était pas drôle.

Mais globalement, j’ai constaté que mon anglais s’est bien amélioré, pas au point de pouvoir être lâché seul dans la nature bien sûr, mais quand même. Il faudrait que je reste encore quelques mois.

l’un des mots que j’ai eu le plus de mal  à comprendre de la part d’une serveuse est “mayonnaise”, comme quoi …

petit tour dans le kentucky

1

quoi de plus aventureux que de prendre le Ferry Little Boone pour rejoindre l’autre côté de la rivière boueuse…

… le Kentucky, terre du KFC, parfois considéré comme un état du sud, qui sera en tout cas le point le plus meridionale de mon voyage.

pas trop eu le temps de s’engouffrer profondément au pays du bourbon, mais j’ai pu voir le Turfway Park, où se pratique les courses de canassons et quelques bourgs sympathiques.

mais surtout, j’ai pu avoir un joli point de vue de cincinnati, avec le stade des reds en premier plan.

et le pont “John A. Roebling Suspension Bridge” du nom de l’allemand qui l’a conçu au milieu du 19ème siècle, en autres réalisations notables.

pont situé à la confluence de la Licking river (à gauche sur la photo) qui prend sa source dans les appalaches.

Diana and I

3

à columbus, c’était jazz avec Diana Krall!

dans une très jolie salle, au pied de l’évêque tower.

Le public était assez chicos et âgé, surtout comparé à celui des cowboys fringants.

il y avait même des placeurs un peu guindés.

le concert était forcément très bon, mais là où je peux me la péter, c’est que j’ai une photo de moi et diana :)

Columbus

1

Le temps était grognon aujourd’hui. Pluie et gros nuages gris et glagla.

Dans ces conditions, difficile de faire connaissance avec une nouvelle ville, d’autant plus si elle est déjà peu avantagée à la base.

Et Columbus, la capitale de l’état, n’est pas une ville très romantique. Son centre ville est une succession de building et de parking, avec cette impression (et je crois que c’est plus qu’une impression) que personne n’y vit. Resultat, une zone morte dès 17h, tout le monde rentre en banlieue.

voici le capitole, sans dôme :

on y trouve quelques eglises sympathiques, preuve que des gens habitaient là avant, il y a longtemps.

petit zoom sur le drapeau de l’ohio, qui est très rigolo. (le drapreau du bas, qui ressemble à un drapeau français est celui du comté, le Franklin county)

le quartie German Village est sympathique, pavé, vert et mignon. La photo ne lui rend pas justice.

Et  l’Ohio State University, qui avec ses 60 000 étudiants, est l’une des plus grosses universités américaines

c’est énorme, il y a même un stade de 100 000 places dedans (pour le foot américain)

 

Petit Miami

2

Petit tour du lotissemnt où l’on trouve une piscine (qui ouvrira le mois prochain) et un terrain de beach volley.

Il y a aussi un petit étang qui attire oies et canards; étang à l’intrigante couleur bleue flashy (je ne sais pas ce qu’il mette dedans).

 

et un terrain de basket avec du vrai caca d’oie! (plus courts de tennis, mini golf…)

l’expédition du jour se tourne aujourd’hui vers la rivière Little Miami,  nommé ainsi en souvenir de la tribu indienne qui a été invité à déménager ailleurs au 19ème siecle.

Il existe également un grand miami, parallèle, plus à l’Ouest.

mais le petit fait deja plus de 100km avec un débit comparable à l’aube.

Et le long, on y trouve une piste cyclable, ce qui est louable tellement les infrastructures du coin sont pensée et conçues pour les bagnoles.

La forêt environnante est agréable, avec de charmants petits rus (la question etant de savoir combien de temps cette eau va mettre pour rejoindre le golfe du mexique) et quelques écureuils gris dodus.

  

 

Journée balle de tennis

1

 

re-Journée estivale, ciel d’un bleu impeccable, douce chaleur, point de vent.

j’ai accompagné Chris chez l’un de ses anciens professeurs de l’université de cincinnati. Aux dernièrs nouvelles, il avait deux enfants.

Arrivés à l’imposant domicile, je pus dénombrer quatre têtes blondes qui jouaient autour de la balançoire.

Délaissant un moment la conversation, je me mis à jouer un long moment avec le petit Zion, 16 mois, avec un balle de tennis.

Je lui ai même appris le jeu “je gonfle ma joue, et si tu appuies dessus, je fais des bruits rigolos”.

En suite, nous avons rejoint, Michelle, la cousine de Chris, au skyline d’à côté (mon 4ème skyline, je deviens un spécialiste) pour récupérer les cadeaux commandés (par chris) pour l’anniversaire de sa maman (à chris).

mais Michelle avait oublié les cadeaux, mais on a bouffé quand meme.

Rentrés à la maison,  je me suis occupé de Louie, le chien, en le promenant dans le lotissement, puis en lui lançant des balles de tennis.

Mais lui, au moins, il me les ramenait à chaque fois.

 

“in god we trust”

1

Ce dimanche a été pour moi l’occasion d’une expérience unique, en plein coeur de l’âme américaine : aller dans une église.

Quand Susan m’a proposé de l’y accompagnée (avec Sarah, Chris est exempté), je n’ai pas hésité une seconde.

Bizarrement, la 1ère image qui m’est venue à l’esprit, c’est celle du pasteur Lovejoy dans les Simpsons, avec un Homer endimanche.

Confronté à la réalité, a l église Northeast, Southwick Ln, j’ai déjà pu constaté que la salle était remplie, avec des habitués de vraiment tous les âges.

Et que la salle était vraiment dénuée de tout symbole (ni statuaire, ni autel, ni meme un crucifix).

Le but pour moi était de ne pas faire d’impairs, de me lever et de m’asseoir quand il faut, et de suivre les paroles des chants sur l’écran qui me faisait face.

J’avais déjà demandé à Sarah si fallait faire le signe de croix, alors je savais que ça n’existait pas chez eux.

l’ostie et la petite dose de jus de raisin, oui.

Ensuite, le “minister” Grady Smith a fait son discours que j’ai essayé de suivre au mieux.

A la fin de l’office, jai été présenté a plein de monde et  j’ai serré plein de paluches, les gens étaient très amicaux comme il se doit.

J’ai été tres honoré de cette invitation qui complète à merveille la découverte du pays.

Forcément, je n ai pas pris de photos, mais j’ai quelques images prises a l’est de la ville, autour de Hyde Park Square. Un quartier charmant.

 

Plus la jungle du conservatoire Krohn.

 

Plus le musee d’art (notons , le pinocchio géant)

 

Cincinnati Art Museum

2

après avoir pu admirer des papillons dans les serres du Krohn Conservatory (et les voir se faire torturer par une myriade d’enfants),

j’ai pu admirer quelques magnifiques oeuvres au musée d’art qui se situe non loin.

 

 

La piece maîtresse est un van gogh representant un sous bois des environs d’auvers sur oise

undergrowth with Two Figures, 1890

egalement des sculptures de Degas

mais aussi des peintres américains comme Franck Duveneck (1848, 1919)

The Whistling Boy (1872)

et meme des scenes avec des indiens avant qu’ils ne tombent dans la drogue et l’alcool :

Joseph Henry Sharp (1859-1953), The Harvest Dance

ou encore ce magnifique tableau hivernal

The Midnight Mass, 1911, Edward Timothy Hurley

 

En bonus, une petite vidéo du concert de bluegrass (30 sec capturées par l’iphone de chris)

__


__

 

Go to Top