Archive for March, 2015

Huay Xai c’est chouette

0

En fait, non c’était juste pour le titre. Huay Xai, ou Houesai, ou encore Ouay Xay (de toute façon le lao s’écrit en sanskrit), est surtout l’étape obligatoire entre la Thaïlande et le Laos pour beaucoup de voyageurs. Pour nous c’est surtout le point de passage obligé pour démarrer notre trajet sur le Mékong, 2 jours avant de rejoindre Luang Prabang.
Après un trajet très correct de 4 heures entre Luang Namta et Huay Xai, nous avons pu réserver une jolie chambre avec vue sur le Mékong, et nous gaver d’un poulet bio équitable circuit court à la broche.
Entretemps nous avons visité un temple bouddhiste, bien heureusement pourvu d’un Monk Chat, espace de discussion entre voyageurs et moines. Malheureusement il était occupé, tant pis pour nous.

Le lendemain nous avons enchainé avec notre premier jour de croisière sur le Mékong, enchaînant paysages superbes sur la 2eme partie du parcours. Buffles placides et enfants jouant dans l’eau ont agréablement ponctué le voyage… Nuit à Pakbeng,d’où nous écrivons ce message depuis l’agréable terrasse de l’hôtel. Magnifique vue sur ce bras du Mékong!!

Namta Luang au chat

0

Le trajet entre Dien Bien et Luang Namta est sans doute a classer dans le top 5 des transports les plus éprouvants que nous ayons vécu. Mini van archi comble, du monde dans l’allée,des cartons de partout et un bon milliers de casquettes entassées sur les sièges du fond.Sans oublier un laotien sur les genoux et une roue sous les fesses sans amortisseurs.
Après 11h de trajet nous sommes arrivés de manière inespérée avant le coucher du soleil…
A Luang Namta, Hélène nous avait dégoté un dîner avec un allemand installé sur place et 2 françaises de passage. Dans la foulée nous avons réservé pour le lendemain une formule 2 jours kayak + trek, avec l’une des 2 françaises, histoire de ne pas perdre de temps… !!
Nous avons donc survécu à notre séjour dans la partie isocèle droite du triangle d’or, sans croiser une once d’ opiacée, malgré une nuit dans un village Khamu a questionner les indigènes. Ils n’ont rien voulu nous révéler, ni rien nous vendre, nous sommes donc rentrer bredouilles. Il nous faudra trouver une autre idée de cadeau pour Marie et Michael…
Comme les gens commencent a nous regarder de plus en plus étrangement en nous criant “Sabadi”, nous préférons fuir, et prendre le premier bus pour Huay Xai, a la frontière thaïlandaise. Si jamais un problème arrive nous n’aurons qu’à plonger dans le Mékong et nous exfiltrer vers le Myanmar…

Le collège Dien Bien Fous

2
    Nous voici redescendus de la montagne où nous avons passé 2 jours a crapahuter a travers les rizières, avec en bonus une nuit chez l’habitant.

    En effet nous avions réservé une nuit dans une maison Dao rouge (prononcez Dzaho), avec ses champs de riz, de mais, ses poules, cochons, chien et minette, la petite chatte de 4 mois. Les explications étant fournies en français, s’il vous plaît, par le mari (alsacien d’origine) et père de 1 des 4 enfants. Depuis Hélène porte un fichu rouge et pense se faire arracher les cheveux au dessus des oreilles. A voir, pas sur que cela plaise à tout le monde.
    Nous n’avons mangé ni choucroute ni saucisse mais bien du riz servi avec son incontournable alcool de riz…

    Le lendemain 12km de marche au milieu des habitations Dao, Hmong, et des rizières. Très sympathique, on s’est même peinturluré les mains avec des feuilles d’indigo.

    Nous avons enchainé en fin d’après -midi avec le bus de nuit pour Dien Bien Phu, 11h30 de bonheur dans un bus couchette et une super ambiance mêlant Leds colorées et odeur des pieds. Nous pensions repartir dans la journée pour franchir la frontière laotienne mais aucun bus ne repartait avant le lendemain matin.

    Donc passage obligé sur le site de la célèbre bataille, ses tranchées et son musée attenant. A la fin les ennemis agresseurs colonialistes français et leurs alliés fantoches perdent la bataille et rentrent chez eux, après qu’on leur ait expliqué les bienfaits de la réforme agraire et de la politique tolérante du Viet Minh. On a pas tout compris mais sur les photos tout le monde a l’air ravi !!

    Demain départ a 6h30 pour Luang Nam Tha, via la frontière laotienne et Udomxai.

Saparlipopette

2

Nous voici arrivés a Sapa, station climatique fondée par les Français et devenue depuis une station de sport d’hiver un haut lieu touristique pour la découverte des ethnies Hmong, Dao, Giay et Tay.
Ici on aime bien les difficultés alors on cultive le riz a flanc de montagne, en étages s’il vous plaît, ça fait les cuisses et des jolis photos, sauf qu’ils n’ont pas d’appareils. D’où les touristes, pour prendre les photos.
Après les Hmong s’étonnent d’être une minorité, mais la plaine du fleuve rouge c’est quand même plus fertile…

En tout cas ici on vous accueille avec le sourire, c’était pas obligatoire de toute façon on avait échappé au karaoké dans le bus (quoi de pire d’après vous ?).

Demain nous partons pour 2 jours dans la montagne, a la découverte des Dao rouges. Petite question pour vous : Comment différencier dans la rue un Hmong d’un Dao rouge ? Vous avez droit au dessin. Précisez.

Hanoïlulu

0

Toujours a Hanoï où nous avons passé la journée, avec un démarrage bien matinal. Départ 7h de l’hôtel pour rejoindre le mausolée d’oncle Ho, sa maison sur pilotis, et le musée attenant, ce dernier d’inspiration soviétique et pas très intéressant.

Ensuite direction le musée des Beaux Arts, le temple de la littérature, et enfin un bun cha dans un étal de rue.
D’ailleurs nous soupçonnons d’être victimes d’un complot du Politburo puisque systématiquement les Vietnamiens nous humilient en nous installant sur des sièges de 20cm de haut !! La preuve qu’ils mangent des enfants puisqu’on doit manger sur leurs fauteuils de récupération… Les locaux sont soumis au même traitement, preuve qu’ils sont tous de mèche !!

Le ventre rempli de toutes ces éléments accablants, nous repartons a travers la ville jusqu’à la statue de Lénine, puis à travers la vieille ville jusqu’au spectacle de marionnettes sur l’eau. Après 1 heure de dragons de feu et de tortue dorée, c’est reparti pour nos pérégrinations dans la ville vieille. Café local, bia hoi, temples confucianistes, marchés, magasins en tous genres, … parsèment le trajet. Tout ceci dans la ville aux 2 millions de scooters, ou chaque traversée de rue est une victoire en soi. Encore une fois, les preuves du complot s’accumulent: nous avons du échapper au moins 314 tentatives d’assassinat de ce type aujourd’hui !! Nous redoutons le pire a chaque instant.

La nourriture est excellente et affreusement équilibrée, l’obésité ne semble pas guetter les Tonkinois. Contrairement a la pollution atmosphérique.. S’ils ne nous empoisonnent pas par leurs nems trop chauds ou s’ils ne nous étouffent pas avec leur riz gluant, ils y arriveront de route façon avec un cancer des poumons. Nous devons partir, et au plus vite…
 

Le comité central de l’organisation des vacances et des loisirs a rendu son verdict : direction Sapa, ses montagnes et son air pur ! Les ethnies montagnardes devraient nous assurer leur protection, enfin nous l’espérons…

Cat Baba au saké

0

Et nous voici de retour à Hanoi, après un premier passage éclair dimanche où nous avons juste transité pour rejoindre Cat Ba. Une nuit sur place puis nous avons pu monter a bord de notre jonque privatisée pendant 24h. Capitaine Bim et le cuisinier Xiu se sont mis a nos ordres… Direction Lahn Bay puis Along Bay ou nous avons vu plein de jolis pains de sucre recouverts d’arbustes, des villages de pecheurs pisciculteurs, et surtout une nuit a bord.

 

Nous avons vu et mangé des petits et gros poissons, filmé des singes, avalé des kilos de riz et englouti déjà des tonnes de nouilles de riz. Sans oublier des litres d’alcool de riz en criant Chu Tsu Kwea !!

Nous voici donc de retour pour une visite d’une journée à Hanoï, avec au programme la visite comme il se doit du mausolée de Ho Chi Minh !

Go to Top