North America

Chemin du retour

1

Je peux me la péter, car il y a le wifi dans les cars Orleans Express.

Et que je peux prendre l’autoroute en photo et poster cette magnifique image tout de go.

 

J’ai quitté Chris ce matin et ce magnifque voyage prend fin sous le ciel bleu de Québec.

on remarquera que lherbe n’est plus jaune comme debut avril, mais verte!

Hier soir, nous avons quand même manger une poutine pour la route

… et regarder aussi “l’instant gagnant” qui nous aura bluffés grace au jeu  “devinez la marque automobile inscrite dans l’enveloppe sachant que son nom comporte la lettre O”

après avoir cité pendant 1h30 les principales marques americaines, asiatiques et européennes, (mention speciale à ceux qui ont appelé pour dire nokia, sony, ou audi), la pprésentatrice annonce fièrement qu’il fallait deviner Moskvitch et que personne n’a gagné. Si c’est pas beau ça.

Même si les vacances sont terminées, il me tarde de revoir Chris à Paris et de refaire des parties de

Reversi avec Sarah (en attendant de lui faire un jour decouvrir la France :) )

Marée

2

quand on prend un petit chemin par delà la voie ferrée

on tombe sur un panneau inquiétant

puis on tombe sur des “plages” du saint laurent

question complémentaire :y a t’il des maree a Québec?

eh bah oui, un chouia. j’ai essayé de prendre la meme photos à deux moments différents (sur la seconde, la maree est moyennement haute)

en bonus, un peu de rempart sous le ciel gris de la veille

 

 

Burlington

1

pendant mon retour, j’ai eu l’opportunité de visiter rapidement par, Burlington, Vermont.

Il s’agit d’une charmante bourgade de 50 000 habitants, au bord du lac Champlain, réputée pour sa population progressiste.

Church Street est LA rue pietionne où il fait bon se prélasser.

qui dit rue de l’église dit église. Et ça tombe bien car il y en a une. Unitarian Universalist Society, c’est le nom du courant, je ne sais pas s’ils sont gentils ou pas.

si on descend les rues qui descendent …

… on tombe sur le lac Champlain, tout en beauté sous le soleil

tellement beau que la dernière photo fait un très beau fond d’écran :)

mais là, à Québec, le temps est gris et froid, même si ça me fait plaisir de reparler français.

 

 

dernier regard sur l’Ohio

1

Revenu à Québec après un nouveau long périple, je me remémore cette dernière soirée où nous avons fété l’anniversaire de Susan.

dans un restaurant le long de l’Ohio, coté Kentucky.

La journée fut somptueuse, comme souvent durant mon séjour à Cincinnati.

Je remercie Susan et Sarah qui m’ont chaleureusement accueilli. Durant 15 jours, j’ai été considéré comme un membre de la famille et ce voyage aura été au moins aussi intéressant

humainement que linguistiquement :)

encore 2 jours pleins à passer à Québec et il faudra penser au retour pour Paris.

Cincinnati Downtown

2

Que se passe t-il si on monte tout la haut ? sur la Carew Tower, building de 174 mètres édifié en 1930.

et bah on voit ça :

et si on lève le yeux on voit, le kentucky, la rivière ou encore le stade de foot … bref on voit tout :

 

 

et si on redescend, la balade n’est pas mal non plus. Cincinnati a des rues plus resserrées que les columbus et toronto et les bâtiments y ont beaucoup plus de charme.

 

 

 

Un peu à l’écart, il y a le music hall du 19ème siecle, et son parc fraîchement réaménagé.

N’oublions pas le batiment présenté hier, avec de très jolies fontaines:

et finissons la promenade  par un pittoresque chateau du 20ème siècle, le chateau laroche de loveland, au bord du little miami.

la minute économique

1

Je n’ai pas eu l’occasion de m’arrêter devant son siège social pour prendre une photo, mais il fallait absolument que je parle de Procter& Gamble, qui est LA société phare de Cincinnati.

(photo d’illustration)

car cette société créée au 19ème siècle (et qui fabriquait alors savons et bougies) est une multi nationale qui regroupe une quantité impressionnante de produits :

monsieur propre,  ariel, pampers, always, head & shoulders, tampax, gillette …

Les gens du coin surnomme le siège social “Dolly Parton Towers”, en référence à la poitrine généreuse de la chanteurse.

soirée ciné

1

Ce soir je suis allé au cinéma avec Sarah, un peu anxieux à l’idée que je n’aurais pas le droit au sous-titres, même en demandant poliment.

C’est elle qui a choisi le film, The  Big Wedding, une histoire de mariage pleine de quiproquos et de prêtre qui tombe dans l’eau.

un peu comme un téléfilm de TF1 avec de grosses stars. Tout finit bien à la fin, pour tout le monde.

Parfois, je ne riais pas parce que je ne comprenais pas, sinon parce que ce n’était pas drôle.

Mais globalement, j’ai constaté que mon anglais s’est bien amélioré, pas au point de pouvoir être lâché seul dans la nature bien sûr, mais quand même. Il faudrait que je reste encore quelques mois.

l’un des mots que j’ai eu le plus de mal  à comprendre de la part d’une serveuse est “mayonnaise”, comme quoi …

petit tour dans le kentucky

1

quoi de plus aventureux que de prendre le Ferry Little Boone pour rejoindre l’autre côté de la rivière boueuse…

… le Kentucky, terre du KFC, parfois considéré comme un état du sud, qui sera en tout cas le point le plus meridionale de mon voyage.

pas trop eu le temps de s’engouffrer profondément au pays du bourbon, mais j’ai pu voir le Turfway Park, où se pratique les courses de canassons et quelques bourgs sympathiques.

mais surtout, j’ai pu avoir un joli point de vue de cincinnati, avec le stade des reds en premier plan.

et le pont “John A. Roebling Suspension Bridge” du nom de l’allemand qui l’a conçu au milieu du 19ème siècle, en autres réalisations notables.

pont situé à la confluence de la Licking river (à gauche sur la photo) qui prend sa source dans les appalaches.

Diana and I

3

à columbus, c’était jazz avec Diana Krall!

dans une très jolie salle, au pied de l’évêque tower.

Le public était assez chicos et âgé, surtout comparé à celui des cowboys fringants.

il y avait même des placeurs un peu guindés.

le concert était forcément très bon, mais là où je peux me la péter, c’est que j’ai une photo de moi et diana :)

Columbus

1

Le temps était grognon aujourd’hui. Pluie et gros nuages gris et glagla.

Dans ces conditions, difficile de faire connaissance avec une nouvelle ville, d’autant plus si elle est déjà peu avantagée à la base.

Et Columbus, la capitale de l’état, n’est pas une ville très romantique. Son centre ville est une succession de building et de parking, avec cette impression (et je crois que c’est plus qu’une impression) que personne n’y vit. Resultat, une zone morte dès 17h, tout le monde rentre en banlieue.

voici le capitole, sans dôme :

on y trouve quelques eglises sympathiques, preuve que des gens habitaient là avant, il y a longtemps.

petit zoom sur le drapeau de l’ohio, qui est très rigolo. (le drapreau du bas, qui ressemble à un drapeau français est celui du comté, le Franklin county)

le quartie German Village est sympathique, pavé, vert et mignon. La photo ne lui rend pas justice.

Et  l’Ohio State University, qui avec ses 60 000 étudiants, est l’une des plus grosses universités américaines

c’est énorme, il y a même un stade de 100 000 places dedans (pour le foot américain)

 

Go to Top