Fort de notre expérience pour la chasse aux chats à Vence, nous nous sommes confrontés à l’observation des geishas à Gion, deux soirées de suite.

Je ne suis pas encore assez spécialiste pour faire la différence entre une vrai geisha et une apprentie (une maiko). Mais Sarah et moi en avons vus pléthore.

Les geishas sont furtives comme des chats, fantomatiques, insaissables tels des papillons. Elles traversent la rues, rentrent par les portes anonymes des maisons de thé (ochaya) et disparaissent.

Une expérience unique qui a beaucoup plu à Sarah.