Arashiyama

1

Arashiyama est un quartier à l’ouest de Kyoto, au pied des montagnes, dont l’attraction star est une forêt de bambou dont on nous promet monts et merveilles.

Arrivés sur place, c’est une vague de touristes, asiatiques pour la plupart, qui nous pousse vers ladite bambouseraie.

Je tiens à préciser que les filles en kimono sur la photo, c’est de la location de costume, un marché lucratif dans le coin.

Bref, du bambou, y’en a même au parc de la Villette. Pourquoi ces 100m de sentier justifient les gorges chaudes des guides touristiques … mystère.

Arashiyama reste néanmoins très joli de par ses paysages. La chance voulut que les nuages se décident enfin à en dévoiler les contours.

Pour 550 yens, on peut également voir des singes, mais nous avons déjà donné aux zoos

un mot, un jour : Onsen

1

Onsen

Pays pluvieux et volcanique, le Japon est le pays idéal pour trouver des sources thermales chaudes, dites onsen.
On en dénombre plus de 3000.

Confidentiel, touristique avec hôtel/restaurant, urbain, en pleine montagne, luxueux, avec des macaques, on trouve toute sorte de onsen.
La plupart du temps, il faut être nu comme un vers dans l’eau, et placer sa serviette sur la tête pour ne pas la mouiller.
Les tatouages sont également mal vus.

Coin bouffe

1

Petite revue de divers plats dévorés durant le séjour.

Gyoza : petites vapeurs

Okonomiyaki : sorte d’omelette servie sur une plaque chauffante

Ramen :  un classique

Takoyaki : avec du poulpe dedans

Lundi pluvieux

1

Premier jour à Kyoto.

Première mission, trouver deux parapluies.

Il a plu beaucoup, toute la nuit, toute la matinée, et finalement tout l’après-midi. Kyoto étant une grande ville parsemée de temples et de curiosités, il faut marcher beaucoup pour passer de l’un à l’autre. Et sous la pluie, cela perd un peu de son charme.

Nous avons notamment visité le quartier des Geishas, Gion :

Demain, la météo devrait être plus clémente.

Plastique

2

Être “zéro déchet” au Japon relèverait de l’exploit.

Les Japonais adorent tout emballer sous plastique.

Nara

0

Nara, à quelques encablures d’Osaka fut capitale du Japon durant le 8ème siècle.

De nombreux monument temoignent d’un passé prestigieux.

Selon une croyance shintoïste, les cerfs de Nara sont sacrés.

Et de très nombreux cerfs vivent en liberté dans le parc, en symbiose parfaite avec les touristes.

Malheureusement, une pluie continue nous empêcha de profiter pleinement de la visite et de prendre des photos des fameux monuments.

Le plus célèbre d’entre-eux étant le Todai-ji, un temple bouddhiste majestueux.

un mot, un jour : Umami

0

Nous avons tous appris scolairement qu’il y a 4 saveurs fondamentales : salé, sucré, amer, acide.
Et voila qu’on nous en propose une 5ème, avec qui plus est un nom japonais : l’umami, prononcé avec le ‘u’ de turlututu.

Comprendre l’umami n’est pas très naturel.
Notre langue est sensible aux glutamates que l’on retrouve dans les tomates mûres, la viande, le fromage, les champignons, &c.
Un repas occidental constitué de bacon au ketchup et au parmesan, servi avec un bouillon de viande serait un bel exemple.

L’umami n’est pas assez populaire pour avoir un adjectif dérivé : doit-on dire qu’un plat est ‘umamé ‘, ‘umamique ‘ ?

Pas de complexe si on ne ressent pas l’umami. Intimement liée à l’odorat, la perception des aliments est assez ambigüe à comprendre. Le piquant d’un piment, par exemple, est considérer comme appartenant au toucher.